Les termites

Le termite souterrain vit dans le sol ou dans un morceau de bois en contact avec le sol. Il vit en société, ou chaque individu possède un rôle particulier. La colonie n’est pas hiérarchisée mais organisée autour de la reine : elle exerce une vive attirance envers les autres membres de la colonie (ouvriers, soldats, larves, nymphes).

Les ouvriers

Ils sont blanchâtres et mesurent de 4 à 6 mm. Ils représentent environs 70% de la population. Leur role est de digérer la cellulose, de nourrir et d’entretenir la colonie.

Les soldats

Ils sont blanchâtres, mesurent 8 mm environ et possèdent de fortes mandibules. Leur role est de défendre la colonie des prédateurs extérieurs (exemple : les fourmis). Ils sont incapables de se nourrir.

Les sexués

Ils sont bruns ou noirs. Le roi mesure environ 10 mm et la reine de 30 à 50 mm avec un abdomen imposant. Ils sortent au printemps lors de l’essaimage (nuée de termites volants). Leur role est d’assurer la pérennité de la colonie et de coloniser de nouveaux territoires. Ils sont incapables de se nourrir. La reine pond 1 oeuf toute les 10 secondes.

Les larves et les nymphes

Ils sont blanchâtres et mesurent 2 à 4 mm. Ils subissent plusieurs mues avant de devenir des insectes différenciés. Leur role est de subvenir au besoin de la colonie en terme de spécificité des individus. Ils sont incapables de se nourrir.

Le diagnostic

Les termites à l’inverse des insectes à larves xylophages ne sortent pas du bois par un orifice. En effet, les termites font la navette entre les bois d’œuvres et la termitière par l’intermédiaire de cordonnets qui les relient directement au sol. La termitière se trouvant à environ 1 mètre de profondeur.

Début de l’infestation dans le vide sanitaire

Les cordonnets : Les termites recherchent les bois de l’habitation.

Attaque du rez de chaussez

Dormant de porte attaqué par les termites.

Attaque de la charpente

Encastrement d’une poutre attaqué par les termites.

Les remorques utilisées pour le traitement

Remorques utilisées pour le traitement anti-termites avec solution insecticide certifiée CTBP+

Traitement chimique curatif

Traitement des vides sanitaires

Evacuation et traitement de tous les résidus cellulosiques type bois, papier, carton, textile suivant la réglementation en vigueur. Elimination des cordonnets par brossage. Pulvérisation sur le sol, murs et plafond d’une solution insecticide certifié CTBP+ à raison de 5 litres par m2.

Barrière chimique sol extérieur

Perçage de trous tout autour du bâtiment dans le sol suivant le croquis ci-dessous. Injection d’un insecticide anti-termites certifié CTBP+. Il sera injecté 1,5 litres de solution insecticide dans chaque trou. Les trous seront obstrués à l’aide d’un injecteur étanche ou rebouchés au ciment en respectant la couleur du support.

Barrière chimique des murs intérieurs

Perçage de trous de diamètre 7 mm à la base des murs ou cloisons tous les 20 cm maximum. Perçage au 2/3 de l’épaisseur du mur. Injection une solution insecticide certifiée CTBP+ jusqu’à saturation. Les trous seront rebouchés au plâtre de même couleur que le support existant.

Barrière chimique murs extérieurs

Perçage de trous de diamètre 12 mm à la base des murs tous les 20 cm jusqu’à l’isolation. Injection de 0,5 litre dans l’isolation et 1 litre dans le mur de solution insecticide certifié CTBP+. Les trous seront rebouchés avec un enduit étanche de même couleur que la façade.

Traitement des huisseries

Perçage de trous de diamètre 2 mm sur le dormant, tous les 30 cm en linéaire ainsi que la partie haute. Le trou devra traverser le dormant afin d’atteindre la maçonnerie. Injection une solution insecticide certifiée CTBP+ jusqu’à saturation.

Traitement des encastrements bois/mur

Perçage d’un trou de diamètre 7 mm traversant le bois pour atteindre la maçonnerie. Un trou de diamètre 7 mm plein bois tous les 10 cm sur 40 cm de longueur à partir du mur. Injection d’une solution insecticide certifié CTBP+ et les trous seront rebouchés à l’aide d’un tourillon de même couleur que le bois.